Lemaitre Demeestere

Lemaitre Demeestere

Lemaitre Demeestere est l’une des plus anciennes entreprises textiles de France. C’est depuis 1835 que nous concevons des tissus haut de gamme à partir de fibres de lin. Notre usine est située à Halluin dans le Nord de la France, notre production est entièrement française. Les 30 employés de l’entreprise maintiennent ce savoir-faire et la qualité parfaite de nos collections.

Nous utilisons le lin cultivé en Normandie et dans le nord de la France afin d’avoir une fabrication plus « locale ». Cette philosophie permet de maintenir cette expérience de fabrication et d’apporter cette ingéniosité. Seul spécialiste du tissage du lin, nous concevons des tissus d’excellence issus d’une production 100% française, 100% Made in France.

Le savoir faire

Lemaitre Demeestere possède un savoir faire ancestral dans l’art du tissage. Depuis 1835, l’entreprise maîtrise avec brio le tissage du lin. Ce savoir-faire allie tradition, modernité et passion. Notre savoir-faire remonte à l’époque où les métiers à tisser travaillaient avec des machines à vapeur. Nous avons toujours su nous moderniser et améliorer la qualité de nos tissus. Aujourd’hui, il y a peu de tisseurs qui savent travailler comme des fibres de lin fin. Ce matériau noble et authentique exige une mise en forme et un savoir-faire de la plus haute qualité. Le tissage du lin est un métier qui ne s’improvise pas, la précision et la rigueur doivent être au rendez-vous.

C’est au fil du temps que nous avons développé de nombreuses lignes pour vous apporter le plus grand choix possible. Notre savoir-faire ne se limite pas au tissu 100% lin, nous concevons des collections avec d’autres fibres (laine, chanvre, kapok …). Étant l’une des plus anciennes entreprises textiles de France, nous sommes une référence dans le domaine de l’ameublement, toutes nos collections s’accordent parfaitement à un design haut de gamme.

Histoire de Lemaitre Demeestere

Lemaitre Demeestere est une entreprise textile située à Halluin (Nord de la France). Elle a été fondée par Edouard Lemaitre-Demeestere en 1835 (maire d’Halluin). A cette époque la construction d’usine est rare, l’entreprise reconnaît quelques métiers à tisser dans de petites maisons. De nouvelles maisons sont construites dans les quartiers du Christ Dal, des villes de St Pierre et St Paul et de la Pannerie pour répondre au développement de l’entreprise, cette croissance rapide est principalement la conséquence de la création du chemin de fer. Le commerce s’en trouve amélioré et la machine à vapeur vient soulager le travail humain. Nous construisons de grandes usines où nous installons des métiers à tisser en utilisant des machines à vapeur puis électriques. Cette augmentation du nombre de métiers à tisser et de leur vitesse de fonctionnement multiplie la production par 10.

Lemaitre-Demeestere achète les bâtiments d’un ancien moulin situé rue du Moulin. Les métiers à tisser sont achetés en Angleterre et permettent de fabriquer un tissu de lin très fin. Cette production nécessite un personnel hautement qualifié : des femmes pour le bobinage, des hommes pour l’emballage ou le tissage, et des ourdisseurs pour la finition. La société Lemaitre Demeestere remporte de nombreux prix aux expositions internationales et universelles, ce qui est mentionné sur les en-têtes des billets anciens. Lemaitre Demeestere est un leader reconnu de la profession à l’époque. L’usine est devenue opérationnelle en 1912. Les salles sont si grandes qu’il est possible de mettre cent métiers à tisser sur le même niveau.

Paul et Joseph Lemaitre rejoignent leur père en 1910. Des maisons de ventes aux enchères sont créées à Lille et à Paris. Une activité de tissage de tissus d’ameublement s’ajoute à la production. Cela se traduit par l’acquisition et l’agrandissement d’un tissage de jute au 216, rue de la Lys (siège actuel de la société).

En 1910, la ville d’Halluin subit de nombreuses grèves au cours desquelles les portes du Lemaitre Demeestere sont forcées.

Alors, M. Paul Lemaitre – Boutry (dit « Monsieur Paul ») dirige la société et gère deux usines avec 3 directeurs.
En 1953, Lemaitre Demeestere devient la propriété des Segard et concentre son offre sur l’uniforme, les vêtements et le coutil.

Pendant la guerre 1914-1918, l’usine de la rue du Moulin est réquisitionnée par l’armée allemande et transformée en Kommandantur et en prison civile. Celle de la rue de la Lys est pillée. Après la signature de l’armistice, la réhabilitation nécessite de nombreux mois. La première usine à reprendre la production est celle de la rue de la Lys, à la fin de 1919.

Mais la reprise n’est pas facile : les clients français préfèrent acheter la concurrence étrangère. Puis, Lemaitre-Demeestere utilise le coton peigné et cardé dans la fabrication du lin et c’est un succès. La baisse des prix, tout en maintenant la qualité et en augmentant la production (grâce aux métiers à tisser anglais Atterton) donne à l’entreprise une place de choix sur le marché.

En 1926, une crise économique apparaît avec des périodes de chômage partiel et total.

En 1929, d’autres grèves éclatent et durent 7 mois. L’usine de la rue du Moulin travaille avec des ouvriers flamands qui restent et mangent dans l’usine pendant la période de grève. À la fin du conflit, la reprise est difficile en raison de la crise mondiale.

Pour le centenaire de l’entreprise, les premiers métiers à tisser automatiques apparaissent et le tisseur doit superviser 16 métiers.

D’importantes exportations de lin sont expédiées vers les États-Unis et l’Argentine. Le travail d’équipe des deux-huit est décidé et accepté par le personnel. Il existe un cycle stable où les parents emmènent les enfants en apprentissage et où la tradition familiale se poursuit.

En 1936, les usines textiles travaillent pour l’armée et fabriquent des uniformes. Pendant l’occupation de la Seconde Guerre mondiale, l’usine située dans la rue de la Lys continue à travailler en partie pour la France et en partie pour l’armée allemande, mais l’approvisionnement en matières premières est instable. Cette situation a duré jusqu’en 1946.

L’après-guerre est caractérisé par une reprise significative de l’activité et des exportations. En 1951, les difficultés entraînent la vente de l’usine de la rue du Moulin, l’achat étant fait par la société Rover campany, fabricant de machines à laver.

M. Segard entre dans le capital de la société Lemaitre Demeestere, la reprise totale de l’usine par les sociétés Segard est effective en 1953. De nouvelles activités apparaissent : table en tissu imprimé, tissu d’ameublement fantaisie, tissu mural en lin … Certains produits floqués (dont le « Peau d’Halluin ») font la réputation mondiale de l’entreprise qui exporte aux USA, au Japon, à Hong Kong et en Europe.

En 1993, Xavier Segard succède à son père dans une période économique difficile. Il repositionne l’entreprise pour devenir l’un des spécialistes européens des tissus en fibres naturelles pour l’ameublement et la décoration.

Depuis septembre 2008, Olivier Ducatillon dirige l’entreprise et son objectif est d’exporter notre savoir-faire en Europe et aux États-Unis.

Lemaitre Demeestere est l’une des plus anciennes industries textiles de France. Elle est devenue une référence dans l’industrie des tissus d’ameublement en associant savoir-faire, réactivité et compétitivité.

Contacts

Lemaitre Demeestere
216-218 rue de la Lys
59432 Halluin Cedex
Tel : 03 20 69 96 00
Fax : 03 20 23 72 33
e-mail : contact@lemaitre-demeestere.com